Toi si beau, si confiant, tu ne savais pas combien les hommes étaient bêtes et cruels.

Ta courte vie s'est arrêtée ce froid matin de novembre au pied de ce talus dans ta fuite éperdue pour leur échapper.

Je pense toujours à la peur effroyable que tu as du avoir toi mon tendre poulain.

Aujourd'hui tu galopes libre et heureux au milieu des nuages.

Mais que soient maudits à jamais ceux qui ont causé ta mort.

Ien'A Namin Chem

Ien'A Namin Chem
mon poulain d'amour